NOS PARTENAIRES

FOEI | FPAM | UICN | PNUE | MERF

UNION MONDIALE POUR LA NATURE


Moosa  Julia

L’Union Mondiale pour la Nature (UICN) qui compte 83 États, 110 Agences de Gouvernements, plus de 800 Organisations Non-Gouvernementales et quelques 10000 scientifiques et experts de 181 pays dans une association mondiale unique, est le plus important réseau de conservation (de la biodiversité) sur la Terre.

Elle a été fondée en octobre 1948 sous le nom Union Internationale pour la Protection de la Nature (UIPN), à la suite d’une conférence internationale à Fontainebleau, (France). Mais, l’UICN a changé son nom en 1956, et est devenue “Union Internationale pour la Conservation de Nature et des Ressources Naturelles”. A cette appellation est associée l'acronyme UICN. Néanmoins, depuis 1990, elle est souvent désignée sous le nom “Union Mondiale pour la Nature”. L’UICN est une organisation multiculturelle, multilingue avec un staff de 1000 personnes, localisé dans 62 pays. Le siège de l’Union est situé à Gland (Suisse.)

L’actuel Président de l’Union est M. Mohammed Valli Moosa. Le Secrétariat de l’IUCN est dirigé par une Directrice Générale, Mme Julia Marton-Levèvre

La mission de l'Union (UICN) est d’influencer, d’encourager et d’aider les sociétés de part le monde à conserver l'intégrité et la diversité de la nature et d’assurer que tout usage de ressources naturelles est équitable et écologiquement durable. Afin de sauvegarder les ressources naturelles aux plans local, régional et mondial, l’Union Mondiale pour la Nature s’appuie sur ses membres, réseaux et partenaires, en renforçant leurs capacités et en soutenant les alliances mondiales.

Comme on le sait si bien, les écosystèmes naturels fournissent une grande gamme de services très précieux aux êtres humains. Néanmoins, la menace permanente qui pèse sur les espèces animales et végétales, avec l’extinction de beaucoup d'écosystèmes (marécages, forêts, etc.) a conduit à la création de l’UICN, en vue de réduire la pauvreté et améliorer les conditions de vie des sociétés. Pour les scientifiques, la connaissance du rôle important joué par les écosystèmes dans la vie de l’homme, a besoin d’être intégrée dans les décisions et actions aux niveaux local, national et aussi bien au niveau des décideurs politiques internationaux qu’au niveau des chefs d’entreprisesdans tous les secteurs.

ussi, l’Union soutient-elle et développe-t-elle la science de la conservation de la biodiversité. Elle met en œuvre des recherches sur les projets de terrain de part le monde. Elle lie recherches et résultats aux politiques locales, nationales, régionales et mondiales, en initiant des dialogues entre les gouvernements, la société civile et le secteur privé.

En tant que le plus grand réseau de connaissance environnementale du monde, l'Union a aidé plus de 75 pays à préparer et à rendre effectives les stratégies nationales de conservation de la biodiversité. L'Union a aussi le titre officiel d'Observateur à l’Assemblée Générale des Nations Unies.

Les membres de l'Union élisent un Conseil (de 32 membres) chaque quatre ans, au Congrès de l’UICN avec un Président, un Trésorier et trois représentants de chacun des huit régions de l'Union. Le Conseil inclut aussi les sièges des six Commissions. Le Conseil fonctionne comme le Conseil d’Administration, se réunissant une ou deux fois l’an pour orienter la politique, approuver les finances et décider des stratégies de l’Union. Le Conseil peut nommer jusqu'à six Conseillers supplémentaires..

L'Union Mondiale pour la Nature a des bureaux en Afrique, en Amérique, en Asie et en Europe. Chaque région opérationnelle dans le monde est menée par un Directeur, qui fait des rapports au Directeur Général. Les bureaux régionaux rendent effectif le programme de l'Union dans leur territoire respectif et qui se décline comme suit :

- Economie et Environnement ;
- Genre ;
- Gestion de l’Ecosystème ;
- Programme marin ;
- Programme sur les aires protégées ;
- Programme des Espèces ;
- Programme Eau ;
- Affaires et Programme Biodiversité ;
- Programme Droit de l’Environnement et
- Politiques, Biodiversité et Accords Internationaux.